• Une Constitution ?

    Après plus de neuf ans de remise sur le métier d'une proposition pour une nouvelle Constitution, il aurait pu sembler fou de changer encore quelque chose.

    C'est pourtant ce qui a été fait, le scrutin à deux tours ayant démontré amplement ses limites. Désormais dans le texte proposé pour désigner ensemble ceux qui élaboreront ensemble les lois, destinées à réaliser les grandes options par le Peuple Souverain par référendum (à choix multiples si nécessaire), l'appel au vote ne se fera qu'une fois.

    En revanche, comme cela était déjà proposé, si le candidat en tête du scrutin n'obtient pas vingt-cinq pour cent et une voix du corps électoral (abstentionnistes compris), le vote de la circonscription est annulé, et une nouvelle session est organisée avec DE NOUVEAUX CANDIDATS, puisque manifestement ceux-là étaient largement rejetés.

    Il sera toujours temps, ensuite, de signaler des députés qui se signaleraient par des votes et des positions manifestement différents des engagements pris au moment de la campagne électorale. Chaque candidat est libre de ses opinions (plus de partis, ne restent que des associations, des mouvements de réflexion qui n'ont plus le droit de présenter LEURS candidats), mais dans ses votes il doit rester fidèle à l'esprit de ses prises de position, et de sa profession de foi. Il ne faut pas oublier que les députés sont élus PAR LE PEUPLE, POUR LE PEUPLE.

    https://ti1ca.com/kuse9x5y-2020-01-28-constit-a-modif-2020-01-28-constit-a-modif.pdf.html

    Bien entendu, cette proposition de Constitution reflète les opinions de l'auteur du texte, et ne constitue qu'une suggestion.

     Amis de toute la France, tous ensemble, et chacun, réfléchissons à l'avenir que NOUS voulons. Et surtout pas de celui que d'autres voudraient nous imposer.

    Jean-Claude


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :